KINDER ET LE SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS LANCENT LA 10e ÉDITION DU VILLAGE KINDER, PLACÉE SOUS LE PATRONNAGE DU MINISTÈRE DES SPORTS

 

A cette occasion, Kinder a mené un sondage réalisé par Odoxa sur l’accès au sport des Français1 dont les principaux résultats sont :
•     1/3 des Français ne peut inscrire son enfant à une activité sportive en raison de ses revenus
•     Seulement 68% des parents affirment que leurs enfants pratiquent une activité sportive extra-scolaire alors que 70 % des parents aimeraient que leurs enfants fassent plus de sport
•     49 % des parents pensent que les vacances sont un moment propice à la découverte du sport

 

 

Mont-Saint-Aignan, le 27 juin 2019 – Dans un contexte sportif où tous les yeux sont tournés vers la France, les Français se passionnent de plus en plus pour le sport, notamment les jeunes. Or, selon l’étude Odoxa-Kinder + Sport, cette réalité varie en fonction du temps disponible, de la proximité des infrastructures, et surtout des revenus.

Conscients de ces freins, le programme Kinder + Sport et le Secours Populaire Français s’engagent pour favoriser l’accès au sport des enfants, particulièrement ceux privés de vacances. Depuis près de 10 ans, ils offrent la possibilité à près de 8000 enfants de partir en vacances pour la première fois pour pratiquer, pendant une semaine, des activités sportives au Village Kinder, situé au Temple-sur-Lot (47). Le Village Kinder, placé cette année sous le patronage du ministère des Sports, ouvrira ses portes le 8 juillet et accueillera pendant un mois plus de 600 enfants qui rencontreront chaque semaine un sportif de renom, notamment le tennisman Jo-Wilfried Tsonga, parrain historique du village.

MANQUE DE MOYENS, DE TEMPS ET DE CHOIX À PROXIMITÉ DU DOMICILE : LES PRINCIPAUX FREINS À L’ACCÈS AU SPORT POUR LES ENFANTS

Afin de mieux comprendre les barrières en matière d’accès au sport, Kinder + Sport a mené un sondage réalisé par Odoxa auprès de 2090 Français. Le principal enseignement de cette étude : même si les Français se révèlent majoritairement sportifs, d’importantes disparités existent en fonction des catégories socioprofessionnelles. En effet, il existe un écart de 10 points dans la pratique du sport entre les Français CSP+, dont 68% pratiquent un sport, et les Français CSP- qui ne sont que 56%.

Pour les plus jeunes, la pratique du sport n’est pas encore assez répandue : seulement 68% des parents affirment en effet que leurs enfants pratiquent une activité sportive extra-scolaire. En effet, les écarts observés chez les adultes en fonction du milieu social se retrouvent chez les enfants. Selon l’étude, 63% des parents CSP+ affirment que leurs enfants font du sport chaque semaine contre 54 % des parents CSP-, soit un écart de près de 10 points, similaire à celui observé chez les adultes. Dans la même veine, 33% des parents gagnant moins de 2500€ nets par mois affirment que leurs enfants ne font jamais de sport en dehors de l’école, contre 28 % au sein des foyers gagnant plus de 3500€ nets par mois.

Alors que 70 % des parents (75% chez les plus modestes) aimeraient que leurs enfants fassent plus de sport, les revenus semblent être le premier frein à l’accès au sport (28% des parents interrogés déclarent que leurs revenus ne leur permettent pas d’inscrire leurs enfants à une activité sportive), devant le manque de temps (21% pour ce qui concerne le temps des parents et 15% le temps des enfants eux-mêmes) et le manque de choix à proximité du domicile (15%).
 
Pour 49 % des parents, la solution est de faire découvrir eux-mêmes un sport à leurs enfants, et les vacances apparaissent comme le moment propice. Mais une fois encore se pose la question du revenu et du milieu social, puisque c’est au sein des familles les plus aisées CSP+ que les vacances sont davantage l’occasion de faire découvrir de nouveaux sports aux enfants (56%), contre 45 % chez les familles CSP-.

POUR LA PREMIÈRE FOIS DE SON HISTOIRE, LE VILLAGE KINDER EST CETTE ANNÉE PLACÉ SOUS LE PATRONAGE DU MINISTÈRE DES SPORTS

Pour la première fois en 2019, le ministère des Sports a reconnu l’engagement historique et les actions menées par le Secours populaire français et Kinder depuis près de 10 ans en faveur de l’accès au sport pour les enfants.

Cette 10ème édition du Village Kinder accueillera pendant 4 semaines près de 600 enfants sur la base omnisports du Temps- sur-Lot, un complexe d’infrastructures de 7 hectares en pleine nature au bord du Lot dédié aux activités en plein air. Les enfants seront accompagnés, tout au long de leur séjour, par une équipe d’animateurs chargés de leur faire découvrir une multitude de disciplines telles que le canoë, l’aviron, le basket ou encore le tennis. Ils recevront également la visite de sportifs de haut niveau le temps d’une journée pour partager leur passion et leur expérience. À l’issue de leur séjour, les enfants se verront enfin remettre une licence sportive offerte par le programme pour leur permettre de poursuivre l’activité de leur choix de retour à la maison.

Depuis 2010, le Village Kinder a permis d’accueillir et d’équiper plus de 7 500 enfants, dont 740 ont appris à nager et 2400 ont eu l’opportunité de continuer une activité sportive après leur séjour au Village.

« Au Secours populaire, nous sommes convaincus qu’offrir aux enfants qui n’ont pas cette chance l’opportunité de découvrir et  pratiquer des activités sportives dans un cadre estival, leur permet de devenir autonomes et contribue à leur  épanouissement », explique Christian Lampin, secrétaire National du Secours populaire français chargé de l’accès au sport, « c’est pour cette raison que nous travaillons main dans la main depuis près de 10 ans aux côtés des équipes du programme Kinder + Sport. »

« Le Village Kinder est une des actions phare du programme Kinder + Sport qui permet d’accompagner, d’équiper, et de donner le goût du sport du sport à des enfants qui n’en n’ont pas forcement l’accès. Nous partageons avec le Secours Populaire Français les mêmes valeurs et le même objectif : celui de favoriser et faciliter partout en France l’accès au sport des enfants. » Christophe Bordin, Directeur de l’engagement sociétal pour Ferrero en France.

1 L’enquête « La pratique sportive des Français et de leurs enfants » a été réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 2 090 personnes issues d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquels 621 parents ayant des enfants de moins de 18 ans. Ces derniers ont été interrogés sur Internet du 5 au 13 juin 2019.

*****

À propos du Village Kinder, en partenariat avec le Secours populaire français
Le Village Kinder offre chaque été, depuis sa création en 2010, des infrastructures de haute qualité dans un cadre verdoyant de 7 ha au Temple-sur-lot (dans le Lot-et-Garonne). Initiative phare du programme Kinder + Sport, développé par Ferrero en France, le Village a pour vocation de faciliter l’accès au sport pour les enfants.

Méthodologie Odoxa
L’enquête « La pratique sportive des Français et de leurs enfants » a été réalisée par Odoxa auprès d’un échantillon de 2 090 personnes issues d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquels 621 parents ayant des enfants de moins de 18 ans. Ces derniers ont été interrogés sur Internet du 5 au 13 juin 2019.

 

Contact presse
Agence Zeno :
ferreropresse@zenogroup.com – 06 10 42 45 78